Montréal plus de simples avertissements aux contrevenants amendes de $1000 à $6000

PC

Les autorités montréalaises serrent la vis auprès des gens qui refusent de suivre les consignes de sécurité dans les parcs de la métropole. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé que la présence policière sera accrue dans six grands parcs de la ville: du Mont-Royal, Jeanne-Mance, Laurier, Lafontaine, de Maisonneuve et le long du canal Lachine. Les agents des quartiers seront aussi plus présents dans les parcs locaux. Mme Plante a dit ne pas souhaiter la fermeture des parcs et autres grands espaces, car plusieurs Montréalais n’ont pas la chance d’avoir une cour arrière ou un balcon pour prendre l’air, ajoutant que plusieurs citoyens avaient imploré les autorités de ne pas en arriver là. Selon la directrice de la santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, confiner un quartier “n’est pas une stratégie efficace dans le contexte où, de toute manière, la transmission est bien installée”.

Les autorités ont aussi enjoint la population de ne pas sortir de leur quartier.

La directrice adjointe du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Line Carbonneau, a notamment indiqué que les agents ne donneront plus d’avis préalable aux gens qui contreviennent aux règles de la santé publique. Un avis d’infraction sera établi et éventuellement remis à la Direction des poursuites criminelles et pénales qui déterminera la suite des choses. La directrice adjointe du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Line Carbonneau, a notamment indiqué que les agents ne donneront plus d’avis préalable aux gens qui contreviennent aux règles de la santé publique. Un avis d’infraction sera établi et éventuellement remis à la Direction des poursuites criminelles et pénales qui déterminera la suite des choses. L’amende qui attend les contrevenants sera salée: de 1000 $ à 6000 $, a rappelé Mme Carbonneau. Au moment de la conférence de presse, six constats d’infraction en tout avaient été rédigés par les policiers. Mme Carbonneau a aussi mentionné que la police avait reçu un grand nombre d’appels de dénonciation. D’autres mesures ont été annoncées par la mairesse: des places de stationnement seront réservées aux personnes travaillant dans le secteur de la santé. De plus, le Palais des congrès leur offrira aussi des places de stationnement. Une vignette identifiant leur véhicule sera distribuée dans leur établissement, notamment à l’Hôpital général juif et au CHUM.