LES CANADIENS POURRONT VOYAGER EN EUROPE MAIS PAS LES AMÉRICAINS

Le Conseil de l’Union européenne recommande à ses pays membres d’ouvrir leurs frontières à 15 pays, dont le Canada, à compter du 1er juillet. Les États-Unis ne font pas partie de cette liste. Cette liste sera revue toutes les deux semaines, selon un communiqué de l’UE diffusé mardi. Les pays tiers autorisés à voyager en sol européen devaient répondre à des critères bien précis. Le nombre de nouveaux cas de la COVID-19 devait non seulement être stable ou à la baisse dans les 14 derniers jours, mais avoisiner la moyenne européenne. De plus, la réponse globale de ces pays devait prendre en considération le nombre de tests, la surveillance, le repérage de contacts et la fiabilité de l’information rapportée. Le Canada a donc réussi à se tailler une place au sein de cette liste en raison de sa maîtrise de l’épidémie. C’est tout le contraire de son voisin américain, qui a vu une flambée de nouveaux cas dans plusieurs États et s’est vu obliger de reconfiner des pans de son économie. Les autres pays recommandés par l’UE sont: l’Algérie, l’Australie, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine, sous certaines conditions. CP