• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Martina Marcel - agent immobilier en Floride

La traditionnelle visite chez le médecin, où l’infirmière prend votre tension avec un tensiomètre va bientôt changer d’allure.

La traditionnelle visite chez le médecin, où l’infirmière prend votre tension avec un tensiomètre va bientôt changer d’allure. Encore quelques années, et on n’en reparlera plus. Les tensiomètres traditionnels seront remplacés par des dispositifs portatifs, connectés, discrets, légers, permettant de suivre la pression artérielle en continu. Un prototype à ultrasons, collé sur la peau, comme un simple pansement, donne déjà de bons résultats. Ceux et celles qui suivent leur tension à la maison auront la vie plus facile. Selon la revue Nature Biomedical Engineering, cet appareil miniaturisé collé sur la peau permet de mesurer la pression artérielle périphérique au niveau du poignet, ou encore du pied, mais aussi la pression centrale au niveau de l’aorte. Il repose sur l’utilisation d’ultrasons, émet et réceptionne des ondes envoyées jusqu’à 4 cm de profondeur. Au niveau du cou, il permet même de mesurer le diamètre des artères jugulaires, ou de la carotide. Suivre, la pression artérielle chez les patients hypertendus deviendrait un jeu d’enfant, et la vie des chirurgiens s’en trouverait simplifiée.

Pour certaines interventions nécessitant de suivre la pression centrale, ils doivent actuellement placer un cathéter dans l’aorte lors de l’opération. Pas évident! La mesure de cette pression centrale va devenir de plus en plus utile dans les années à venir pour surveiller la santé cardio-vasculaire des patients, d’où l’intérêt de développer des outils de mesure faciles et pratiques d’utilisation. Concrètement, ce patch est une feuille d’élastomère, équipée de composants électroniques, reliés entre eux par des câbles en cuivre en forme de ressort. Il est ainsi flexible et souple pour pouvoir épouser les formes du corps, un doigt par exemple, et se plier sans rompre. Ce patch, toujours en mode recherche et développement, a permis d’obtenir des mesures exactes de pression. Il faudra quelques années de tests pour devenir autonome, et utilisable en routine.  Les développeurs voient plus loin, et pensent à des patchs multitâches capables aussi de mesurer la température corporelle, le niveau d’hydratation ou encore le fonctionnement des nerfs. Chose certaine, les appareils de mesure seront demain tous portatifs, discrets et connectés, à l’image des patchs qui permettent déjà de mesurer la glycémie des diabétiques. Un pas de plus vers l’homme bionique. Par Richard Johnson MAGAZINE CAREFOUR FLORIDE CLIQUEZ : http://www.carrefourfloride.com