• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Martina Marcel - agent immobilier en Floride

LES BARNACLES VOUS CONNAISSEZ ?

Ouf ! juste le mot fait peur! Afin d’éclairer votre lanterne un peu plus, laissez-moi vous donner la définition zoologique d’un anatife.  L’anatife est un crustacé marin muni d’un pédoncule qui s’attache aux objets flottants et j’entends par objets flottants spécialement la coque de vos bateaux et navires. Qu’est-ce qu’un anatife ? En bon français québécois, on utilise plus souvent le mot barnacle [bahr-nuh-kuh l].  Pour être plus clair, c’est ce petit coquillage qui envahit la coque de votre bateau amarré chez vous et qui peut même aussi envahir le moteur de votre embarcation. Donc un petit coquillage qui peut devenir à la longue très dispendieux si l’on ne s’en occupe pas rapidement. Les lieux les plus propices pour ces fameux coquillages sont les eaux ayant un courant plutôt vif mais pas nécessairement ultra rapide. Pour vous donner un exemple, ici à Fort Lauderdale, si vous possédez une maison ou un condo sur la New River et que vous y amarrez votre bateau à longueur d’année, vous devrez faire un entretien de votre embarcation au moins une fois par mois. Pour ce qui est des anatifes qui attaquent les moteurs, ils vont surtout s’attacher au système d’entrée d’eau de votre hors-bord ou de votre moteur « inboard ». L’anatife, incrusté à la coque de votre bateau, vous causera bien des maux de tête tels qu’ils abîmeront entièrement la peinture de votre coque et s’ils ne sont pas pris en charge, ils vont même jusqu’à ralentir votre embarcation étant donné l’énorme poids additionnel qu’ils causeront et pas le fait même forcera votre moteur qui se détériorera trois fois plus rapidement qu’à l’usure normale.

Comment se débarrasser de ces barnacles ou anatifes ? Si vous êtes en excellente santé et pouvez aller chercher votre certificat de plongeur, vous pourrez, en tant que plongeur, travailler sur votre propre coque d’embarcation vous-même en grattant celle-ci avec ce que beaucoup de plongeurs professionnels utilisent, soit une simple spatule de peintre. La deuxième façon la plus facile c’est d’engager un plongeur professionnel pour le faire à votre place et sachez que les coûts seront calculés selon la largeur et la longueur de votre embarcation. Pour vous donner un exemple personnel, j’avais un 35-pied qui me coûtait environ $100 par mois. Donc il faut savoir que posséder une embarcation en eau salée sera toujours plus dispendieuse d’entretien qu’une embarcation d’eau douce et j’espère que j’aurai su, dans ce cours exposé, vous éclairez un peu plus sur un problème que l’on retrouve à la grandeur de la Floride. À tous ceux d’entre vous qui ont gratté durant toute la journée de samedi et que maintenant la coque est toute propre et nette, partons la mer est belle!

Par Pierre Meunier   Source : magazine Carrefour Floride : http://www.carrefourfloride.com