• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Martina Marcel - agent immobilier en Floride

L'United States Postal Service va poursuivre jusqu'à samedi la livraison de bulletins de vote par correspondance dans plusieurs États du pays.

Il faudra s’armer de patience avant d’avoir les résultats définitifs de la présidentielle américaine. L’United States Postal Service (USPS), soit l’équivalent de La Poste canadienne aux Etats-Unis, a fait savoir qu’il prolongeait le renforcement de ses opérations de livraison des bulletins de vote par correspondance dans plus d’une douzaine d’États américains jusqu’à samedi. Si la décision de dépouiller des bulletins de vote après le jour de l’élection peut en étonner plus d’un elle est parfaitement légale dans un grand nombre d’États aux Etats-Unis. 23 États américains qui représentent pas moins de 317 grands électeurs autorisent en effet le dépouillement de bulletins de vote qui arriveraient après l’Election Day si ces derniers sont déposés aux services postaux avant ou le jour même de l’élection.

Un mode d’expression du vote dénoncé par Trump

Ainsi, si un électeur inscrit en Pennsylvanie a déposé par courrier son bulletin de vote le lundi 2 ou le mardi 3 novembre derniers, il est tout à fait possible que son vote ne soit comptabilisé qu’à partir de ce jeudi ou vendredi. Ce dépouillement de bulletins en décalé peut changer le cours d’une élection puisque plus de 60 millions d’Américains ont voté cette fois-ci par correspondance avant le jour même du scrutin, selon un comptage du centre d’études US Elections Project. Une méthode d’expression du suffrage vivement critiquée par Donald Trump qui y voit là un outil mis à la disposition des démocrates pour frauder l’élection, sans en avoir jamais apporté la preuve.