• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Martina Marcel - agent immobilier en Floride

SNOWBIRD VOICI CE QUI VOUS ARRIVE LORSQUE VOUS BUVEZ UN VERRE DE VIN TOUS LES SOIRS

Si vous aimez boire un verre de vin à la fin de la journée, voici les effets de cette habitude quotidienne sur votre corps et votre santé. Qu’arrive-t-il à votre corps si vous buvez une petite quantité de vin chaque jour? Est-ce bénéfique ou non? Les experts en santé publique ont bien du mal à répondre à cette question. Au fond, si vous ne buvez pas, ce ne sont pas les bénéfices éventuels sur la santé qui devraient vous inciter à commencer. Mais si vous buvez un verre de vin par jour ou moins il peut y avoir certains avantages mais aussi des risques à consommer avec modération. Une étude de 2019 a révélé que les personnes qui buvaient du vin rouge présentaient une plus grande diversité de bonnes bactéries intestinales comparativement à celles qui n’en buvaient pas. Les chercheurs de cette étude portant sur plus de 900 jumelles n’ont pas observé le même effet avec le vin blanc ou avec d’autres types d’alcool. Avoir une plus grande diversité de bactéries (et une plus grande proportion de certains types plutôt que d’autres) est censé aider la digestion, le système immunitaire et la gestion du poids. Un déséquilibre des bactéries intestinales serait lié à la prise de poids et à une prédisposition à plusieurs maladies. Dans le cadre de l’étude, les buveuses de vin rouge risquaient également moins d’être obèses et avaient des niveaux de LDL (le mauvais cholestérol) plus bas que celles qui n’en buvaient pas. Et ce n’était pas nécessaire d’en boire quotidiennement. Les chercheurs ont découvert que boire du vin rouge, même une fois toutes les deux semaines, était suffisant pour observer ces effets.

Des chercheurs ont découvert que boire beaucoup d’alcool semblait lié à l’ostéoporose un amincissement et un affaiblissement des os par contre, des études ont révélé que les os peuvent être plus solides chez les femmes en ménopause prenant environ un verre par jour en moyenne. Une étude vient appuyer les conclusions voulant qu’une faible consommation soit associée à une meilleure densité osseuse chez les femmes ménopausées. Le renouvellement osseux de ces femmes a augmenté, un signe de remodelage contribuant à bâtir de la nouvelle masse osseuse et à prévenir la perte. Mais elle indique également que l’alcool peut affecter l’absorption de calcium dans l’estomac, ce qui, avec le temps, peut affecter la capacité à développer des os solides. La chose la plus importante à savoir est que l’activité physique régulière joue un rôle essentiel dans le fait de garder des os forts et en santé. Il est vrai que les fonctions cérébrales peuvent décliner en vieillissant. Mais une consommation modérée d’alcool par exemple boire un verre de vin le soir peut être associée avec un déclin plus lent. Une analyse portant sur près de 1500 sujets a révélé ceci: les personnes de 65 ans ou plus qui aimaient consommer des boissons alcooliques en quantité faible ou modérée, particulièrement le vin, possédaient un plus grand volume cérébral total que les non-buveurs. Bien que le volume cérébral total ne soit pas tout à fait la même chose que les fonctions cognitives. Si l’étude ne peut prouver que l’alcool est vraiment en cause dans cette découverte, on reconnaît que le cerveau s’atrophie dans les cas de maladies comme l’Alzheimer et la démence. Avoir un plus grand volume cérébral total est donc un bon signe.

La relation entre l’alcool et l’humeur peut être compliquée et varier en fonction de la quantité consommée ainsi que de vos facteurs personnels. Vous connaissez probablement déjà la sensation réconfortante que procure souvent le fait de siroter du vin. Cette sensation est attribuable à la sérotonine, à la dopamine et aux peptides opioïdes, des neurotransmetteurs qui peuvent être libérés quand vous buvez de l’alcool. En outre, le vin peut aider à chasser les idées noires chez certaines personnes, mais pas toutes. Une étude suédoise publiée en 2019 a révélé que les petits buveurs et les buveurs modérés avaient un risque réduit de souffrir d’une dépression, comparativement aux gros buveurs et aux non-buveurs. Toutefois, laisser tomber votre verre de vin quotidien pourrait en fait améliorer votre bien-être mental général. Une étude de 2019 publiée dans la revue Canadian Medical Association Journal a révélé que les gens qui arrêtaient de boire de l’alcool disaient se sentir mentalement mieux que celles n’ayant jamais bu. À votre Santé