• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Christian Schoepp

Faites-vous partie de la proportion des Québécois ayant des troubles du sommeil en temps de pandémie voici pourquoi ?

Ils sont peu nombreux ceux et celles qui ont dormi d’un sommeil paisible au cours des derniers mois. La pandémie qui perdure risque d’avoir des effets sur la santé physique et psychologique des Québécois éprouvant des troubles du sommeil comme l’insomnie. De plus en plus de chercheurs mesurent l’ampleur du manque de sommeil provoqué par le stress chez plusieurs ou par l’absence de routine chez d’autres.  Les constats sont similaires dans une enquête menée auprès de plus de 5000 répondants : 10 % d’entre eux ont indiqué avoir augmenté leur consommation de somnifères. La crise sanitaire est exceptionnelle, mais elle perdure.

Depuis des mois, l’insomnie prive les gens de sommeil, engendre du stress et de la fatigue. L’horloge biologique de plusieurs personnes est déréglée. Cette horloge qui est très influencée par notre exposition à la lumière, nos interactions sociales, deux facteurs qui sont très affectés en temps de pandémie.  Pour tenter de mettre fin au décalage des heures de sommeil et améliorer la qualité du sommeil, il y a aussi la routine. Paradoxalement, certaines personnes profitent du confinement et du télétravail pour récupérer. Ceux-là qui normalement manquent de sommeil à cause du transport par exemple dorment plus qu’avant.

Publicite pour Motel Blanchet