• Publicite pour Julie Murray - agent immobilier en FloridePublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour SonomadPublicite pour Christian Schoepp

Bonne nouvelle pour les Québécois la seconde dose est devancée voici comment fonctionnera le plan du Québec

Par Michel Séguin : Soucieux d’atteindre son objectif de faire vacciner toutes les personnes admissibles contre le COVID-19 d’ici septembre, le Québec a récemment annoncé son intention d’accélérer les rendez-vous pour la deuxième dose. Comme ce fut le cas pour la première dose, le déploiement se fera graduellement selon les différents groupes d’âge. Toutefois, en date d’aujourd’hui, en raison de la disponibilité des vaccins, l’option n’est offerte qu’aux personnes qui ont reçu le vaccin Pfizer-BioNTech pour leur première dose. Le Québec indique que l’option sera éventuellement ouverte aux personnes ayant reçu le vaccin Moderna, mais n’a pas encore confirmé quand, car cela dépend des livraisons de vaccins. Les personnes qui ont reçu le vaccin AstraZeneca et qui souhaitent changer de vaccin pour leur deuxième dose peuvent le faire, mais ne peuvent pas avancer leur rendez-vous. Les différents groupes d’âge pourront commencer à prendre des rendez-vous plus tôt. Le processus a commencé avec les personnes de 80 ans et plus et sera suivi chaque jour par des groupes d’âge plus jeunes.

D’ici le 23 juin, tous les adultes pourront le faire. Même si les gens auront la possibilité d’avancer leur rendez-vous, ils devront toujours respecter l’intervalle requis entre les doses. Le Québec a réduit ce délai de 16 à huit semaines. Selon le gouvernement du Québec environ 3 millions de rendez-vous pourraient être modifiés. Les jeunes de 12 à 17 ans ne sont pas inclus dans le plan, car beaucoup n’ont pas encore reçu leur première dose. Le nouveau calendrier fondé sur les groupes d’âge s’appliquera à tous les Québécois, y compris ceux qui auraient pu recevoir leur première dose plus tôt en tant que travailleurs essentiels ou en raison de maladies chroniques. Lorsque leur groupe d’âge sera ouvert, selon le vaccin qu’ils ont reçu, les gens pourront prendre leurs nouveaux rendez-vous sur clicsante.ca. Les rendez-vous qui leur ont été donnés après leur première dose seront automatiquement annulés lorsqu’ils prendront une nouvelle date.

Le site web sera capable d’identifier le lieu où une personne a reçu sa première dose et le vaccin qu’elle a reçu. Il fera correspondre le nouveau rendez-vous au même endroit et au même vaccin. Bien que certains puissent vouloir recevoir leur deuxième dose pendant leurs vacances ailleurs dans la province, le gouvernement demande aux gens de s’en tenir au site où ils ont reçu leur première dose. Le Québec a embauché plus de 12 000 personnes pour cette initiative, mais craint que des problèmes ne surviennent si trop de personnes tentent d’obtenir leur deuxième dose pendant leurs vacances dans des régions où les sites de vaccination sont plus petits. Les responsables de la santé publique ont insisté sur le fait qu’il n’est pas obligatoire d’avancer la date de la deuxième injection si l’on préfère conserver le rendez-vous initial, mais ils ont recommandé aux gens de se faire vacciner le plus tôt possible.