• Publicite pour Securiglobepublicite pour Neuroplex
  • publicite pour la Desjardins Bankpublicite pour la clinique stat

Violences au Capitole: le pape appelle les Américains au "sens des responsabilités"
Source: , | January 10th, 2021

Le pape François a appelé dimanche les dirigeants et le peuple américains au "sens des responsabilités" après les violences survenues mercredi au Capitole à Washington.

"J'exhorte les autorités et le peuple" des Etats-Unis "à maintenir bien haut le sens des responsabilités afin que les esprits puissent être rassérénés, que les valeurs démocratiques soient protégées et que la réconciliation nationale soit favorisée", a déclaré le pape lors de sa traditionnelle prière dominicale de l'Angélus, vidéotransmise --Covid oblige-- depuis le Palais apostolique du Vatican et non depuis sa fenêtre donnant sur la Place Saint-Pierre.

"J'adresse un salut affectueux à la population des Etats-Unis, secouée par le récent assaut contre le Congrès (...) Je prie pour ceux qui ont perdu la vie, au nombre de cinq. La violence est toujours autodestructrice, toujours", a-t-il insisté. 

Dans un entretien avec la chaîne de télévision italienne Canale 5, le pape François s'est également dit "stupéfié" par ces violences aux Etats-Unis, "parce qu'il s'agit d'un peuple tellement discipliné dans la démocratie". 

"Ce mouvement doit être condamné", a estimé le pontife argentin dans cet entretien qui doit être retransmis dimanche soir mais dont quelques extraits ont été diffusés samedi. Un mouvement à "bien comprendre pour que cela ne se répète pas et tirer des enseignements de l'Histoire", a-t-il ajouté.

Ces déclarations interviennent alors que le président Donald Trump pourrait se retrouver dès lundi sous le coup d'une deuxième procédure de destitution, un développement sans précédent historique, après les violences du 6 janvier au Capitole.

Un texte de mise en accusation ("impeachment"), rédigé par des élus démocrates à la Chambre des représentants, lui reproche d'avoir "délibérément fait des déclarations" qui ont encouragé l'invasion du bâtiment du Congrès par ses partisans.

Réunis par Donald Trump pour manifester contre la certification par le Congrès de la victoire de Joe Biden à la présidentielle, ils avaient ensuite fait irruption pendant la séance parlementaire. Des événements jamais vus à Washington et au cours desquels cinq personnes sont mortes, dont un policier.

glr/lch