cliquez ici pour fermer

  • Publicite pour NatbankPublicite pour Richard Motel
  • Publicite pour BayMingoPublicite pour Les Snowbirds du Québec en Floride
  • Publicite pour SonomadPublicite pour la Banque Desjardins

  • Publicité pour André LauzierPublicite pour Transport Bob
  • Publicite pour Transport LabergePublicité pour Résidences Soleil
  • Publicite pour Univers du StorePublicité pour Domaine Lac William

Le sulfure d'hydrogène et de l'ammoniac rendent les plages de la Floride dangereuses pour la santé.

Par Michel Seguin : Des chercheurs de la Florida Atlantic University utilisent une subvention de 1,3 million de dollars pour déterminer s’il est possible de récolter d’énormes masses d’algues afin d’atténuer l’impact économique sur les plages de Floride. L’institut océanographique FAU Harbor Beach a annoncé ce mois-ci l’octroi d’une subvention par le ministère de la gestion des urgences de Floride, alors qu’une autre grande plaque d’algues brune semble se diriger vers certaines parties du sud et du sud-ouest de la Floride, risquant ainsi de perturber les entreprises tributaires des plages. Les algues brunes sont en train de devenir un pilier dévastateur dans certaines communautés côtières de Floride, en particulier dans les Florida Keys, où des efflorescences massives continuent de se produire.

D’un point de vue économique, un épisode d’algues brunes grave pourrait avoir un impact de plus de 20 millions de dollars rien que dans les Keys. Les efflorescences peuvent produire du sulfure d’hydrogène et de l’ammoniac, ce qui les rend nocives pour l’homme et la faune marine, et décourage les touristes. D’un autre côté, les efflorescences constituent un habitat pour les tortues marines caouannes et d’autres créatures, note l’Institut. Au cours des dix dernières années, les efflorescences d’algues brunes ont pris de l’ampleur, menaçant les plages des Caraïbes. Cette année, une plaque de six tonnes a été repérée dans le golfe du Mexique. Elle devrait atteindre certaines plages du sud de la Floride en mai, selon la National Public Radio. Les chercheurs étudieront la biomasse afin de déterminer le meilleur moment pour la récolter et la manière dont elle peut être utilisée.


Faites comme de milliers de personnes devenez membres Facebook dans : LES SNOWBIRDS DU QUÉBEC EN FLORIDE Cliquez sur notre groupe au : https://www.facebook.com/groups/Snowbirds.Floride

Pour ne rien manquer sur l’actualité d’ici et de l’autre bout du monde consultez le JOURNAL DE FLORIDE cliquez sur : https://journaldefloride.com/